A la une

Tous au jardin !

Ah, les beaux jours, enfin ! L'heure est venue de se dégourdir les pattes et de partir à la recherche d'un lopin de terre pour cultiver l'imagination et faire grandir les jeunes pousses dont tu t'occupes !
Prêt pour le voyage des sens ?


Préparer le jardin

Avant tout, tu dois dénicher l'endroit idéal pour assurer la pérennité du fameux jardin ! Choisis bien sûr un lieu avec l'accord de ton directeur, ainsi que de la mairie s'il se situe à l'extérieur de l'accueil.
Le terrain doit être facilement accessible, et à l'abri des grands vents dans un lieu ensoleillé. Et oui, les caves obscures sont plutôt réservées à la culture des champignons, voire des monstres ;).
Ne vois pas trop grand ! Il vaut mieux choisir une parcelle plus petite, et être sûr de pouvoir s'en occuper convenablement, plutôt que d'avoir les yeux plus grands que le ventre et se retrouver au final avec un jardin totalement en friche !

De quoi as-tu besoin ?

D'outils de jardinage bien sûr : binette, cordeau, pelle, râteau, arrosoirs et autres ustensiles !
Des graines et/ou des plants : tout est possible, légumes, plantes aromatiques, fleurs et fleurs sauvages ! Pense à diversifier les plantations : le jardin que tu vas construire est avant tout un lieu d’éveil des sens (odeur, saveur, texture...).

Comment procéder ?

Préparer le jardin
Commence par délimiter l'emplacement du jardin. À l'intérieur, de ta surface, mets en place de petites parcelle (1 m × 1m par exemple) qui accueilleront chacune une plante différente. Prévoir des parcelles de petite taille te permettra un entretien plus facile et évitera le découragement de tes jardiniers en herbe.

Prépare un plan de l'ensemble avec les enfants. Tu pourras y faire figurer les allées ainsi que les parcelles et leurs contenus.
Tu peux également mettre en place un planning prévisionnel des tâches : désherbage, labourage, fumage, dates des plantations...

Pour économiser l'eau d'arrosage, crée un système de récupération d'eau de pluie grâce à un réservoir à eau (bidon, tonneau ou autre) placé sous une gouttière.

Choisir les plantes

Pour t'aider à sélectionner les plantes, tu peux attribuer un rôle à chacune des parcelles de ton terrain.
Certaines parcelles peuvent être à pousse rapide et contenir radis ou salades.
Une autre parcelle peut contenir des plantes aromatiques pour leurs odeurs, leurs textures. Une autre contiendra des tomates cerises pour la dégustation, ou des fleurs pour leurs parfums et leurs couleurs.
Tu peux aussi prévoir un emplacement avec des plantes pérennes (que tu retrouveras d'une année à l'autre) comme les myrtilles, les framboises, les groseilles ou même des arbres fruitiers.
N'oublie pas la parcelle "sauvage" dans laquelle tu pourras planter différentes graines récoltées dans la nature à l'automne. Les enfants découvriront alors au printemps lors de la floraison tout un panel de fleurs sauvages comme dans la campagne : trèfle, bleuet, onagre, moutarde, coquelicot...

Définir des parcelles avec un seul type de culture te permettra de procurer à chaque type de plantes des soins adaptés. Parce que oui, un poireau, une rose et une tomate n'ont pas les mêmes besoins !

N'hésite pas à utiliser un guide de jardinage, si tu as besoin de conseils sur les dates des plantations et les soins à procurer à tes belles pousses !


Petit Bonus : la station de compostage

Comme dirait Lavoisier : rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme. Le compost illustre très bien ce principe. Il permet de mieux comprendre un des processus de la chaîne alimentaire : la transformation des déchets en nutriments essentiels à la vie. C'est une façon maline de se débarrasser des déchets verts et de participer à la conservation de la micro-faune. Et les bienfaits de la terre issue du compost sur les potagers sont unanimement reconnus.

FOURNITURES
• une palette en bois
• des tasseaux
• du grillage
• visserie

COMMENT PROCÉDER
Sur la base d'une palette, réalise un coffrage avec des tasseaux. Grillage l'intérieur de la caisse. Tu peux fabriquer un couvercle, mais celui-ci n'est pas obligatoire.
Dans le composteur, tous les types de déchets verts sont permis : feuilles mortes, herbe tondue, épluchures et restes de fruits. Tu peux aussi mettre les coquilles d’œufs ou la cendre. Par contre attention à ne pas mettre de viande ou de poisson, sinon... bonjour les odeurs !
Pour accélérer le processus de décomposition, il est important d'introduire des animaux tels que les vers de terre, les cloportes ou les collemboles.
Tu peux recouvrir le composteur d'une bâche noire pour augmenter la chaleur et augmenter ainsi la vitesse de décomposition.
L'entretien du système est très simple : retourne de temps en temps le compost, arrose-le en période de sécheresse et récupère régulièrement la terre formée en bas du composteur. D'ailleurs à cet effet, n'oublie pas de prévoir une trappe.



Te voilà équipé pour mettre au point un jardin de J à N avec les enfants et leur faire découvrir patience et amour des plantes ! Avec comme récompense la possibilité de déguster ou cueillir les belles plantations dont ils se seront occupés !
Allez oust, au jardin !
TROUVER UNE FORMATION
1500 formations disponibles

Ressources docs

40 ans d’expérience, 1500 formations, 37 000 Stagiaires
L’Ufcv, 1er organisme de formation au Bafa