A la une

L'amenagement de l'espace en ACM

Pour permettre aux enfants de jouer en sécurité, leur assurer une liberté dans leurs jeux ou leur permettre de s’isoler s’ils le souhaitent… tu seras peut être amené à changer l’aménagement et à créer des espaces modulables.
Il est important pour les plus jeunes de répondre à la fois au besoin d’être sécurisé mais aussi de satisfaire leur désir d’être grand avec un espace terrain d’envol pour rencontrer, découvrir et bouger. Voici quelques pistes pour te permettre d’aménager l’espace !


À chaque besoin, son espace

Selon le ou les objectifs fixés à un espace, tu vas pouvoir créer différents types d’aménagement.

Le besoin de communication
Pour varier les situations d’isolement ou les communications à 3 ou 4 et en grand groupe :
  • Les espaces dinettes, marchande, poupées, téléphone, déguisements…,
  • Un mur à grimace (cloison percée d’orifice pour se cacher, se montrer, se mettre en scène),
  • Les mezzanines, et plus généralement des espaces proposant plusieurs niveaux.

Le besoin d’appropriation
Pour laisser une empreinte et personnaliser l’espace :
  • Aménager la chambre, le lit ou la table de nuit de l’enfant. Il peut s’y rendre quand il le souhaite,
  • Donner des noms avec les enfants aux lieux collectifs,
  • Décorer les différents lieux avec les enfants,
  • Accepter de modifier ces lieux, ces décorations, ces noms.

Le besoin de connaître et d’explorer
Pour toucher à tout, varier les sensations, choisir son activité :
  • Aménager des espaces jeux : dinettes, voiture, poupée,
  • Des espaces tactiles et graphiques, peinture et dessin, en hésitant pas à proposer du grand format, avec un grand papier au mur pour les grandes fresques,
  • Des lieux d’éveil sonore, de construction : briques, lego…,
  • Varier le matériel dans chaque espace.

Le besoin d’isolement

  • Pour se reposer : cabanes, permanentes et à modifier…
  • Pour réguler la communication avec les autres :  espace douillets à aménager avec de la moquette, des coussins…

Le besoin de se protéger
  • Coussins (couleurs bleues ou vertes reposantes),
  • Coins sensoriels - Coins à odeurs,
  • Espaces livres,
  • Espace à dormir.

Le besoin de mouvement
Pour ramper, grimper, se balancer, sauter, courir… :
  • Chaises, tunnel, petit mur d’escalade ou échelle,
  • Trampoline et grands espaces pour courir.


Petit Focus : le « coin à moi »

Il est important de créer un espace « privé » que l’enfant peut s’approprier en le décorant et en disposant les éléments à sa guise (attention tout de même à la sécurité). Ça peut-être une pièce, une cabane, le lit de l’enfant, un coin à l’extérieur…
Cet espace doit exister dès les premières heures en centre et permettre à l’enfant de s’y réfugier lorsqu’il en ressent le besoin. Tu dois veiller à respecter et faire respecter l’intimité de ce lieu.
Cet espace n’est pas utile qu’aux plus jeunes, les ados comme les enfants ont besoin d’un coin pour se ressourcer… C’est aussi un endroit où tu sais que tu pourras retrouver l’enfant pour le consoler si nécessaire.

En accueil de loisirs, les enfants rentrent chez eux le soir, la présence de ce coin spécial est donc moins indispensable. Il reste pourtant intéressant d’aménager des espaces où les enfants peuvent s’isoler.


Comment créer un espace ?

Un espace ne s’aménage pas en mettant ici ou là, perdu au milieu d’un grand vide, un élément de décor comme une guirlande ou un spot. Même si les détails ont leur importance, il faut toujours en premier lieu, aménager les surfaces et les grands volumes, au moyen de grands tissus, de parois mobiles, de grands cartons. Tu peux déplacer des meubles, des tapis, des morceaux de moquette, changer le mobilier et modifier les éclairages. Les marquages au sol (craie, du ruban adhésif ou des pièces de moquettes) peuvent aussi être utiles. N’hésite pas à proposer également des maisons en cartons, en tissus, des tipis, des tentes… achetées ou fabriquées avec des matériaux de récup’.

Tout cela va te permettre de créer des espaces éphémères, qui ont l’avantage d’offrir des territoires variés permettant aux petits groupes de s’adonner sans se gêner à des jeux tantôt calmes, tantôt physiques.


Quelques précautions à prendre

Quels que soit l’espace que tu souhaites aménager (une salle d’activité, un espace de repos, une chambre, un couloir…), tu dois réfléchir à la faisabilité de ton projet avant de te lancer !

Quelques précautions préalables :
  • Tu ne peux pas tout aménager et d’ailleurs ce n’est peut-être pas souhaitable. Tu dois donc fixer des priorités tout en gardant en tête qu’en fin de séjour… il faudra tout ranger !
  • Certains matériaux sont proscrits, dangereux, et certains espaces doivent toujours rester libre d’accès, les issues de secours notamment.
  • Les locaux et le mobilier coutent chers ! Fais attention à toujours bien les respecter et à ne pas prévoir des aménagements qui endommagent le matériel.
  • Réfléchis bien à l’usage de l’espace : est-il unique et définitif ou polyvalent et temporaire ?

Quelques questions à se poser avant de commencer !
À quoi va servir cet espace ? Cette question (et toutes les réponses apportées) doit être intégrée au Projet Pédagogique du séjour. À la lecture de ce petit article, les objectifs de l’aménagement sont multiples :
  • Favoriser les relations, les rencontres,
  • Permettre l’isolement la tranquillité,
  • Assurer un bon fonctionnement de l’activité prévue dans le lieu,
  • Garantir la sécurité de tous,
  • L’appropriation de l’espace par les jeunes.

Quels sont les caractéristiques de l’espace à aménager ? Prends le temps de réfléchir aux questions suivantes :
  • Les meubles sont-ils facilement déplaçables ?
  • Où sont les points d’eau, les prises électriques ?
  • Comment sont disposées portes et fenêtre ?
  • Comment les gens vont circuler ?
  • Les sols et murs sont-ils facilement lavables ?
  • Peut-on punaiser, scotcher, suspendre ou coller sans dommage ?
  • L’insonorisation est-elle suffisante ?
  • Peut-on obscurcir facilement la pièce ?
  • De quels matériaux disposes-tu pour aménager la pièce ?

Un projet bien réfléchi en amont te demandera moins de travail, y compris au moment de tout remettre en place. Une astuce toute simple à l’heure du numérique : prends des photos de l’ensemble des espaces, AVANT et APRÈS l’aménagement. Les photos de l’AVANT te permettront de remettre en ordre facilement les lieux à la fin du séjour. Les photos de l’APRÈS constitueront une base d’idées riches pour tes prochains séjours.

Et voilà, il ne reste plus qu’à te lancer !
TROUVER UNE FORMATION
1500 formations disponibles

Ressources docs

40 ans d’expérience, 1500 formations, 33 000 Stagiaires
L’Ufcv, 1er organisme de formation au Bafa