A la une

Termine ton bafa !

6 bonnes raisons de finir ton BafaVoilà LA bonne résolution de la rentrée, terminer ton Bafa ! Même si à la fin de ton stage pratique tu penses posséder l’expérience suffisante pour animer, avoir le brevet en poche t’apportera un énorme plus pour continuer dans l’animation et décrocher d'autres expériences passionnantes. Passons en revue tout ce que t’apportera le Bafa et les 6 bonnes raisons de terminer ton cursus !

1. Ne pas terminer dans les temps, c’est devoir tout recommencer depuis le début

N’oublie pas que tu disposes de 30 mois, à partir du 1er jour de ta session de formation générale pour terminer ton cursus. Dans ce temps imparti, tu dois réaliser les 3 étapes : partie théorique, stage pratique et approfondissement / qualification. Ne te laisse pas envahir par la procrastination (remettre à plus tard ce que l’on peut faire dès maintenant), tu risques de te retrouver à vouloir passer ta dernière étape après la bataille. Il te faudra alors tout recommencer depuis le début… repayer la première session, dégoter un nouveau stage… Tu auras perdu beaucoup de temps, et saches qu'avoir juste commencé à passer le bafa n’est ni valorisant, ni suffisant sur un CV.


2. Un demi-brevet, ce n’est pas de brevet du tout !

Si tu ne termines pas ton Bafa, pas de brevet à la fin. Il n’y aura aucune trace du chemin que tu as déjà parcouru qui atteste de tes capacités à organiser des animations et à encadrer des enfants. Prouve que tu es persévérant en terminant ce que tu as commencé. Bref, montre à tous et à toi-même que tu vas au bout des choses !


3. Le Bafa, un vrai plus pour trouver un travail

Si tu as le Bafa en poche, tu pourras le mettre sur ton CV et en être fier(fière), car ce brevet n’est pas rien !
C’est un véritable tremplin pour trouver un travail, d’abord dans les métiers de l’éducation, du travail social, des loisirs et du tourisme… mais aussi dans tous les secteurs ! C’est une première expérience professionnelle qui démontre que tu sais t’organiser, avoir des responsabilités et travailler en équipe. Elle montre aussi que tu sais t’adapter à ton auditoire… et que tu es créatif ! N’hésite pas à parler de ton Bafa pour mettre en avant tes qualités et tes expériences lors d’un entretien d’embauche.


4. Être titulaire du Bafa te permettra d’avoir plus de choix dans les séjours et activités à encadrer

Même si la réglementation autorise dans une certaine proportion à avoir des animateurs non titulaires du Bafa, avoir le brevet te facilitera la vie. Il démontrera ton sérieux, ton envie d’aller au bout des choses et te donnera ce petit truc en plus par rapport à ceux qui ne l’ont pas. Du coup, tu seras plus facilement recruté en tant qu’anim’ sur les séjours qui te plaisent, pour encadrer les activités que tu aimes. Avec le Bafa, c’est à la carte ! Pas de Bafa, pas d’chocolat…

5. Finir le Bafa, c’est passer l’étape de qualif/appro qui est essentielle pour la suite

Cette dernière étape d’approfondissement ou de qualification est très importante. Elle permet avant tout de revenir sur ton expérience vécue pendant le stage pratique. Tu verras où et comment tu peux progresser et tu identifieras tes points faibles et tes points forts. Tu apprendras aussi au travers des expériences de tes amis animateurs et tu pourras les faire progresser en partageant ta propre expérience. Et le partage tu le sais, c’est le cœur du Bafa !
C’est aussi une occasion unique de commencer à construire ton réseau d’animateurs, avec lesquelles tu pourras échanger des activités, trouver des solutions à tes problématiques et continuer d’apprendre ! On est toujours plus fort pour trouver des solutions quand on cherche à plusieurs !


6. Le Bafa t’ouvrira les portes de nombreuses autres formations

Si tu souhaites aller encore plus loin et passer ton Bafd pour devenir directeur de séjour ou de centre de loisirs, il te faut le Bafa. Il est également utile pour passer le BPJEPS, diplôme qui te prépare aux métiers d’animateur (socio-éducatif, de loisirs quotidiens, de quartier, de prévention...).
Enfin, il est fort recommandé si tu souhaites devenir formateur, et partager et transmettre ton expérience et ta passion à d’autres jeunes.


En bonus, regarde le témoignage de Nicolas Fatre, interviewé par Digiscool, qui nous parle de son parcours pour devenir formateur et donne ses conseils aux futurs animateurs.



Interview réalisée par Digiscool
TROUVER UNE FORMATION
1500 formations disponibles

Ressources docs

40 ans d’expérience, 1500 formations, 30 000 Stagiaires
L’Ufcv, 1er organisme de formation au Bafa