A la une

Autour du feu de camp...

Que de bons souvenirs lors de veillées autour d’un feu de camp ! Un moment privilégié s’installe, on parle de la journée écoulée, du ressenti des enfants, de leurs motivations et de leurs envies. On apprivoise le soir, la nuit et les angoisses liées à l’obscurité… On prévoit même des explorations nocturnes ! Si tu ne sais pas comment t’y prendre, voici un petit kit d’infos indispensables pour organiser des activités sympas autour d’un feu de camp ou lors de sorties de nuit, en toute sécurité !

Préparation du feu de camp

Dans un premier temps, veille à ce que le feu soit installé sur une aire d’au moins 4 mètres de diamètre. Il convient également de laisser à proximité un grand récipient d’eau (seau, tonneau, baquet, etc.) pour parer à toute éventualité. Tu peux également délimiter le foyer en creusant le sol puis en bornant le tout avec des pierres.

Trouver du bois mort est rarement un problème. Par temps sec ramasse tout le bois mort qui se trouve au sol. Par temps humide, il te suffit d’écorcer le bois mort ou de chercher des endroits secs (brindilles dans les haies, branches basses des arbres). Tu peux également te servir de pommes de pin et de tiges de ronces qui restent sèches à l’intérieur.

Entrepose le bois à quelques mètres du feu, selon les 3 catégories : brindilles, petit bois, gros bois.
Pour que ton feu prenne facilement, installe le bois en commençant par des brindilles puis augmente progressivement la section à mesure que le feu prend de la vigueur.

Attention à bien éteindre le feu à la fin de l’activité. Tu ne dois pas quitter le site sans l’avoir complètement éteint. Répands de l’eau dessus et remue les cendres pour bien imbiber la totalité du foyer.

Petit point réglementation

Attention au cadre législatif : on ne peut pas faire du feu en toute saison et n’importe où !
Allumer un feu est interdit à toutes personnes autres que propriétaires et jusqu’à une distance de 200 m des bois, forêts, plantations, reboisements, landes, maquis et garrigues. Vérifie également les arrêtés préfectoraux pouvant interdire ou réglementer l’allumage de feu.


Quelques activités à organiser autour des 5 sens

La vue

  • La nuit est le territoire des ombres ! Organise des jeux ou des contes en utilisant les ombres chinoises.
  • C’est aussi le territoire de la lune et des étoiles ! Choisie une nuit sans nuages, pour une meilleure observation et initie les petits comme les grands à l’astronomie ! Attention le ciel n’est pas le même en fonction des saisons. Renseigne-toi et n’hésite pas à imprimer et distribuer la carte du ciel afin de faciliter le repérage des constellations. Et n’oublie pas, en août les étoiles filantes sont plus nombreuses et donc plus facilement observables !
Plus d’infos sur le site de l’association française d’astronomie

Le goût

  • Fait découvrir des aliments connus et inconnus. Organise un "Kim goût", qui est l’occasion de faire découvrir de nouveaux aliments ou redécouvrir des aliments bien connus mais cuisinés différemment !
  • Le feu de camp peut être utilisé pour cuisiner une partie du repas. N’oublie pas les grillades, guimauves grillées, camembert cuit dans sa boite…

L’ouïe

  • Organise une sortie nocturne pour écouter et apprendre à reconnaître les bruits de la nuit : le chant des grenouilles, des chouettes et hiboux, le cri du chevreuil semblable au jappement d’un chien, le vent dans les feuilles, les oiseaux qui chantent la nuit (il y en a !), les bruits lointains de la ville…
  • Tu peux aussi organiser un "Kim Ouïe" autour du feu, et faire reconnaître avec des sons venant d’enregistrement, d’instruments de musique, d’objets et pourquoi pas un atelier d’imitation d’animaux ?

Le toucher

  • La nuit, la vue est naturellement occultée. Voilà une bonne occasion de regarder avec les mains, sentir les différentes textures des choses qui nous entourent. Feuilles, herbes, rochers, bois, écorces… tu as l’embarras du choix !

L’odorat

  • Herbe froissée au creux de la main, odeur du feu, odeurs de la nuit, de la pluie, de la forêt… voilà encore de quoi mener un bel atelier découverte que ce soit lors d’une sortie ou encore une fois autour du feu !

Le 6e sens : l’imaginaire !

  • Récits fantastiques et fantasques, contes, enquêtes, légendes… Raconter des histoires autour du feu rajoute un peu de magie dans l’air. N’hésite pas à rendre les enfants acteur de l’histoire !

Petit conseil

Au moment du départ et du retour, prévois un passage progressif de la lumière à l’obscurité et vice et versa. Le noir demande une acclimatation douce, ça n’en sera que plus agréable si tu ne passes pas directement du jour à la nuit !


Le point sécurité, quelques règles sont à appliquer…

  • Rassurer : tu dois être identifié de tous, accueillir, mettre en confiance, parler doucement, prendre le temps de raconter. Et, pas besoin de maquillage… la nuit tous les animateurs sont gris !
  • Repérer : tu dois bien connaitre les itinéraires avant de faire une sortie de nuit. Utilise des sentiers ou routes praticables facilement de nuit et sans passage dangereux. Prévoit plutôt des chaussures fermées, pour éviter les petits bobos dans le noir.
  • Adapter les groupes : on voit et on écoute plus de choses lorsque l’on est silencieux ! Plus le groupe sera petit et plus il sera facile de passer inaperçu !
  • Vérifier : Pas question d’en perdre un en route ! Recompte tes effectifs à chaque étape et évite le croisement de groupes pendant toute la veillée.
  • S’éclairer : Profiter de la lune et des étoiles lors d’une sortie c’est parfait… mais garde tout de même une lampe de poche ! Il faut être paré à tout éventualité et pouvoir retrouver son chemin quoiqu’il arrive !

Attention aux baies, toutes ne sont pas comestibles ! Il est d’ailleurs vivement déconseillé de manger les baies situées à moins de 20 cm du sol. Elles peuvent être souillées par des excréments de renards et provoquer une maladie très grave.
De même pour les plantes, soit vigilant. Certaines espèces sont extrêmement toxiques ! Savais-tu que le laurier fleur, le muguet ou encore la digitale sont des plantes toxiques ?


Le point règlementation : respecte la nature !

La cueillette est parfois soumise à règlementation ! Tu ne peux pas cueillir tout et n’importe quoi, certaines fleurs et plantes sont protégées, il faut donc les toucher uniquement avec les yeux ! Avant une sortie, renseigne-toi bien sur les espèces et essences locales protégées !
La récolte du bois mort requiert généralement l'autorisation préalable du propriétaire des lieux, qu'il s'agisse d'une forêt domaniale ou privée.


En savoir plus :
TROUVER UNE FORMATION
1500 formations disponibles

Ressources docs

40 ans d’expérience, 1500 formations, 30 000 Stagiaires
L’Ufcv, 1er organisme de formation au Bafa