A la une

Lorane, stagiaire Bafa nous raconte son stage pratique

Interview stage pratique Bafa de Lorane

Lorane a accepté de partager avec nous, mais rien que pour toi, son expérience du stage pratique. Elle a 17 ans et nous parle des problèmes qu’elle a pu rencontrer dans sa recherche et sur le terrain, et nous donne également tous les bons conseils pour arriver en stage pratique sans stress. Voyons ce qu’elle a à nous faire partager !

Qu’est-ce qui t’a donné envie de passer le Bafa ?

J’aime l’animation et le contact avec les enfants. Et puis j’avais envie de me faire un peu de sous. L’animation c’est quelque chose que j’ai découvert récemment.

Où as-tu fait ton stage ?

J’ai fait mon stage en centre de loisirs pour des enfants de 5 à 11 ans. Je l’ai fait en deux fois : 1 semaine au mois d’août et 2 semaines pour les vacances de Toussaint. La directrice voulait que j’encadre des enfants de tous les âges alors j’ai aussi encadré des ados.

Le stage c’était une étape difficile pour toi ?

J’en avais envie, alors je n’appréhendais pas tant que ça, mais comme je n’avais pas d’expérience dans l’animation, même pas en babysitting, je ne savais pas si j’allais réussir à me faire respecter. Le centre de loisirs où j’ai fait mon stage, c’était celui de mon enfance, les animateurs étaient sympas et c’est ça qui m’a donné l’idée de faire moi aussi de l’animation !

As-tu été payée ?

Pas de rémunération pour moi, c’était du bénévolat. Comme j’ai été prise au dernier moment, ils n’ont pas pu me payer.

Comment as-tu trouvé ton stage ?

J’ai envoyé CV et lettre de motivation dans les deux centres de loisirs près de chez moi, mais comme j’ai fait la partie théorique début juillet, c’était déjà tard et les effectifs étaient bouclés pour l'été. Du coup, j’ai passé une quinzaine de coup de fil à des centres plus loin de chez moi, mais j’avais le même problème, les effectifs étaient remplis. J’ai décidé de passer directement sur un des centres de loisirs et finalement ils m’ont trouvé une place.

Tu avais des envies particulières au niveau de l’âge des enfants ou du type de centre d’accueil ?

Ça me semblait plus simple de commencer par un accueil de loisirs où on n’a pas les enfants toute la journée, et ensuite de passer aux colonies de vacances.

Est-ce que tu as eu un entretien « d’embauche » avec tes (futurs) responsables ?

J’ai eu un entretien assez informel avec la directrice du centre de loisirs où je me suis déplacée en personne. Je n’avais rien préparé de particulier.

Quels conseils donnerais-tu aux autres pour trouver leur stage ? Qu’est-ce qui te parait important ?

S’y prendre à l’avance ! On m’a dit que pour les grandes vacances les effectifs étaient fixés vers le mois de mai, du coup il faut postuler bien avant le début des vacances ! Il ne faut pas hésiter à demander à plusieurs centres et penser à des choses pratiques pour nous, pour les déplacements notamment.

Comment s’est passé ton premier jour ?

Le premier jour c’est dur, on n’ose pas aller vers les enfants, on n’ose pas poser des questions, on se met en retrait, on hésite à proposer nos idées d’activités. Une fois que j'ai fait la connaissance des autres animateurs, j'ai trouvé qu' il y avait une bonne équipe et on échangeait nos idées d’activités. On connait les enfants aussi et ils viennent plus facilement vers nous, ça nous met en confiance !

Qu’est-ce que tu avais apporté avec toi ?

J’avais emmené tous les jeux et les chansons qu’on avait appris pendant la formation théorique. J’ai une amie qui connaissait l’animation et elle m’avait donné plein d’idées de jeux.

Donne-moi un exemple d’activités que tu as organisé avec les enfants ?

Sur ma première semaine de stage, j’ai proposé un « Fort Boyard » avec les enfants. On a imaginé et créé les déguisements, on a joué en équipe, on a imaginé les épreuves.

Quel est ton meilleur souvenir de ce stage ?

Le Fort boyard ! J’aime bien jouer un rôle, me déguiser ! J’aime jouer à fond avec les enfants !

Quels conseils donnerais-tu aux autres ?

Il ne faut pas avoir peur d’aller vers les enfants ! On est pas tout seul et il ne faut pas hésiter à aller discuter et échanger avec les autres animateurs, parler des problèmes qu’on rencontre, demander des conseils. Il faut aussi proposer toutes nos idées. Même si on est des stagiaires, on peut donner notre avis et avoir des idées aussi intéressantes que celles des animateurs qui ont leur Bafa.

Quelle appro / qualif veux-tu faire ?

Je n’ai pas encore choisi mon appro, mais ça sera certainement dans les thèmes des grands jeux ou des spectacles.

Qu’est-ce que le stage t’a apporté ?

Je suis plus à l’aise avec les enfants, j’ai plus d’autonomie et je me sens plus responsable. Ça m’a apporté plus de maturité aussi. Quand le stage se passe bien, ça permet une fois le BAFA complété, d'avoir déjà un centre qui nous prend ensuite. La directrice du centre où j'ai effectué mon stage m'a assuré de m’embaucher juillet et août l'année prochaine ! Lors des sorties, on rencontre d'autres stagiaires et animateurs qui partagent chacun leurs expériences, en plus de l'équipe d'animation avec laquelle on travaille, c'est très enrichissant. Les enfants sont formidables. C'est un job d'été unique.


Pour en savoir plus

Lis l'interview de Pauline et découvre son stage pratique !

TROUVER UNE FORMATION
1500 formations disponibles

Ressources docs

40 ans d’expérience, 1500 formations, 30 000 Stagiaires
L’Ufcv, 1er organisme de formation au Bafa