A la une

Fais le plein d'animations pour Noël !



Noël est là ! Voilà quelques idées d’animations, jeux et activités spéciales fêtes pour rendre magiques cette fin d'année. Activités manuelles, collation gourmande, contes et magie sont au programme !
HO HO HO, que la journée commence !

Activités manuelles, pour les petits lutins de Noël

Le pochoir, idéal pour décorer vitres, fresques, etc.

Matériel et matériaux : Paire de ciseaux, cutter, carton, papier épais ou petits objets de récupération, feuille de papier, peinture, encre, feutre ou crayons de toutes les couleurs

Utilisation en positif : la forme à reproduire est évidée dans une plaque de carton ou de papier fort à l’aide de ciseaux ou d’un cutter.
Utilisation en négatif : la forme est posée telle quelle sur le support et apparait donc « en réserve ». Il est possible d’utiliser toutes sortes d’objets comme des feuilles d’arbres, ses mains…

Les guirlandes en papier, pour un décor de fêtes

Matériel et matériaux : colle à papier, paire de ciseaux, papier crépon (utilise une feuille entière pour réaliser des grandes guirlandes)

Découpe 2 bandes, les plus longues possibles, de papier crépon (2 à 5 cm de large). Choisis 2 couleurs complémentaires et colle le bout de chaque bande l’un contre l’autre perpendiculairement. Continue en rabattant les bandes les unes sur les autres, une bande après l’autre. Une fois la réserve de bande épuisée, termine avec un point de colle. Il ne te reste plus qu’à tendre doucement la bande entre 2 points.

Les pompons

Matériel et matériaux : paire de ciseaux et cutter,  carton épais, laine en pelote

Découpe dans le carton 2 disques de taille identiques (8 à 10 cm de diamètre). Perce au centre de chacun un trou circulaire de 3 cm environ. Veille à ce que les deux cercles se superposent parfaitement. Fait des petites pelotes de laine qui pourront passer dans le trou. Attache le brin de laine de la pelote aux 2 cartons et enroule la laine tout autour des anneaux, jusqu’à ce que le trou soit pratiquement refermé. Veille à bien repartir les épaisseurs superposées de laine pour avoir un pompon bien gonflé et uniforme. Glisse la pointe des ciseaux entre les 2 cartons et découpez la laine tout le tour des disques. Écarte légèrement les disques et enroule le brin de laine final en faisant 2 ou 3 tours que tu noueras bien serré. Retire les 2 disques de carton et coiffe le pompon avec les doigts.

Petits trucs : N’hésite pas utiliser différentes couleurs de laine pour obtenir des pompons multicolores ! Tu peux garder les cercles de carton du centre pour y coller des pièces découpées de cartons te permettant ainsi de former des personnages (ex coller des nageoires pour obtenir un poisson, des pieds et des yeux pour faire un personnage…).

Les ribambelles

Matériel et matériaux : colle à papier, paire de ciseaux, papiers coloré (choisis un papier fin pour faciliter le découpage)

Découpe une longue bande de papier et plie-la en accordéon. Dessine sur le papier une forme simple (étoiles, bonhomme de neige, père Noël, flocons…) et découpe la ensuite sur toutes les épaisseurs à la fois. Attention à ne pas découper entièrement les côtés pliés pour que la ribambelle tienne bien assemblée. Déplie et le tour est joué !



Et hop, un soupçon de magie

La balle équilibriste

But : faire tenir une balle en équilibre sur un foulard

Déroulement : Le magicien présente très clairement une petite boule (par ex. une balle de ping-pong) et un foulard carré d’une cinquantaine de centimètres. Le magicien fait sauter la boule dans la main et présente le foulard sous toutes ses coutures. Il tend le tissu entre ses mains, place la boule sur le bord du foulard… Elle tombe, ce qui est bien normal, mais au prix d’un gros effort de concentration, elle finit par tenir en équilibre sur le bord du foulard ! En plus elle voyage en roulant d’un bord à l’autre du bord du foulard !

Le secret : Le magicien a fixé aux 2 coins du foulard un fil de la même couleur que celui-ci. Cette ficelle qui est tendue avec le foulard et écartée du bord par les pouces, forme une gouttière sur laquelle roule la balle. Elle semble alors animée par la magie !

Le caillou escamoté

But : Dématérialiser des petits objets comme un caillou

Déroulement : Le magicien affirme qu’à force de concentration il peut faire se dématérialiser des petits objets, comme un caillou. Il met pour cela la petite pierre dans la main et fait quelques passes. Le magicien retourne la main paume vers le sol et le caillou tombe par Terre… raté ! Le magicien ne se démonte pourtant pas et déclare devoir se concentrer encore plus ! Il ramasse le caillou, le place dans sa main, recommence les passes magiques, se concentre… Il ouvre la main… Elle est vide ! Le caillou s’est volatilisé !

Le secret : les trucs les plus simples sont souvent les meilleurs. Lorsque le caillou tombe par terre les spectateurs sont amusés de l’échec du magicien et leur attention est détournée ! Le magicien utilise cet instant crucial en faisant semblant de ramasser le caillou qui reste en fait sur le sol, sans précipitation, le plus naturellement possible.
Il fait mine de le mettre dans la main de se concentrer, d’hésiter… le tour est déjà réussi !

Les sablés de Noël, pour les gourmands

Recette des sablés de Noël

Ingrédients :
• 110g de beurre doux coupé en morceaux
• 110g de sucre en poudre
• 1 pincée de sel
• 1 œuf
• 275g de farine
• 45g de maïzena
• 20g de chocolat
• un cornet en papier ou un stylo à chocolat
• des bonbons rouges pour faire le nez (type M&M's, Smarties, Skittles...)

1) Mélange farine / beurre / sel / sucre / maïzena (avec les mains !)
2) Forme une boule en ajoutant l’œuf
3) Réserve au frigo 30 minutes
4) Préchauffe le four à 180°C
5) Étale la pâte et découpe des cercles dedans avec un emporte-pièce rond
6) Cuit les morceaux découpés 10 minutes à 180°C et laisse refroidir
7) Décore chaque cercle : Fais fondre le chocolat au micro-onde et utilise le style à chocolat ou le cornet à papier pour dessiner par exemple des yeux et des bois, si tes sablés sont des rennes de Noël ! Il ne te reste plus qu'à ajouter le bonbon rouge pour faire le nez, que tu peux coller avec un point de chocolat pour qu'il reste en place !

À table !

Et la recette en dessin c'est par là => Télécharger la recette illustrée ;)

Merci à Gabriel notre responsable Bafa pour cette recette, testée et approuvée sur des enfants !


Histoire de conter et raconter

Le premier intérêt de la lecture à voix haute est de donner au texte de la musicalité, de la sensorialité pour mieux valoriser la lecture partagée et offrir le plaisir d’un beau texte. C’est un moment de partage entre enfants et adultes mais également une démarche personnelle et émotionnelle : nous aimons partager ce que nous aimons.

Mettre en scène l’histoire ou la lire impassiblement, comment trouver le ton juste ? Quelles conditions respecter ?
  • L’heure du conte trouve souvent sa place avant les repas, durant le temps de repos du début d’après-midi ou en veillées.
  • Propose des histoires adaptées et adapte l’histoire à ton public.
  • Approprie-toi le texte à lire : mise en voix, respect du texte et de son rythme. N’ai pas peur d’utiliser les silences !
  • Met ta voix et ton corps au service du texte : il est important de faire vivre le texte en articulant, en utilisant différentes intonations de voix, en jouant avec la physionomie de ton visage. Suggère un déguisement, par exemple un simple drap jeté sur l’épaule symbolisera parfaitement une cape, une toge… Ces différents éléments permettront de mieux retenir l’attention du public.
  • Délimite ton espace et celui de ton public et prévoit les aménagements nécessaires à la lecture (chevalet, tables…).
  • Trouve un lieu calme, un peu en retrait, agréable, (moquette coussins), neutre (murs blancs sans trop de posters afin de ne pas détourner l’attention de l’auditoire), lumière douce. L’installation des enfants sur le tapis s’effectue en demi-cercle face au conteur, ainsi tout le monde se voit.
  • Crée un environnement, une ambiance en relation avec l’histoire.
  • Ouvre la séance pour préparer les oreilles à écouter et ferme la séance pour signifier un retour à la réalité.
Mais avant tout, tu dois te laisser emporter par le récit et y prendre du plaisir pour pouvoir en donner aux autres. Lors de la sélection du livre, n’hésite pas à tenir compte de tes goûts sinon tu ne prendras aucun plaisir et cela se ressentira à la lecture. Ne te contente pas de lire le texte : ajoute des éléments pour lier les pages entre elles, adapte le texte pour faire comprendre un mot, une idée complexe.

Les jeunes enfants étant très vite démobilisés, il est indispensable de retenir leur attention. Fais les participer tout au long de l’histoire !
  • Pose-leur des questions : leurs réponses pourront être prises en compte et intégrées dans l’histoire.
  • Utilise un support visuel : leur esprit restera alors plus facilement concentré ! Images de fond, décors, objets qui racontent l’histoire, marionnettes, le livre et ses illustrations...
  • Utilise le support auditif : bruitages, instrument de musique, bande sonore…

Activités extraites des carnets Ufcv : 100 activités manuelles, À quoi tu veux jouer ! et Petite enfance.
TROUVER UNE FORMATION
1500 formations disponibles

Ressources docs

40 ans d’expérience, 1500 formations, 37 000 Stagiaires
L’Ufcv, 1er organisme de formation au Bafa