A la une

Finir son Bafa !

« Termine bien ton année, ton assiette, tes devoirs… mais aussi ton BAFA ! »

Les bonnes raisons pour finir ce que l’on a commencé.

Vous avez passé la formation générale… puis le stage pratique, et brillants comme vous êtes, vous avez déjà obtenu 2 sessions favorables ! Mais là, vous vous posez la question de savoir si oui ou non, vous allez finir votre cursus…
C’est vrai ça : « Est-ce que ça vaut vraiment le coup, et puis faut repartir en session, et puis c’est quoi la différence si je ne le finis pas, ce Bafa ?! ».


Alors, laissez-moi vous dire un truc, oui, vous allez le finir et pour plein de bonnes raisons :


D’abord parce que la Bafa, c’est comme le permis, un ½ Bafa, ça ne compte pas! Si vous voulez pouvoir afficher sur votre CV ce joli brevet, il faut aller au bout.
La réglementation prévoit une période conséquente pour finaliser son cursus : 30 mois, ce n’est pas rien et cela vous laisse le temps de bien choisir votre approfondissement tout en continuant d’exercer.
En revanche, les services du Ministère sont assez peu souples sur les dérogations à ces délais. Elles existent, mais sont rares, en bref : ne trainez pas !

Ensuite, parce que des titulaires du Bafa, on en cherche partout– du fait notamment de la réglementation des accueils et des séjours qui impose que la moitié des équipes soit composée de titulaires.
D’autre part, le turn-over du secteur fait qu’un certain nombre d’animateurs exercent peu d’années. En finissant le cursus, vous devenez donc une perle rare, synonyme d’expérience.

Et puis finir son Bafa, c’est participer à une nouvelle session de formation. L’occasion de faire des belles rencontres, de se constituer un nouveau réseau de collègues animateurs qui fréquentent eux-mêmes des directeurs et des organisateurs.
C’est aussi l’occasion de découvrir et se spécialiser dans une nouvelle technique, de se préparer à animer d’autres types de publics.

Et il y a l’après, pour ceux qui vont travailler en contact avec des publics, ceux qui veulent devenir directeur, faire de l’animation leur métier…
À l’Ufcv, nous recherchons également des formateurs pour encadrer nos sessions de formation Bafa, et être titulaire du Bafa est indispensable. C’est l’opportunité ensuite de transmettre ses connaissances, de revivre sa formation en étant de l’autre côté de la barrière, de donner envie et partager ses valeurs !

Et il ne faudrait pas oublier l’essentiel… son beau brevet Bafa encadré, affiché sur le mur de sa chambre, c’est quand même vachement plus beau que le Bac !
Et puis, ce serait dommage, toute cette énergie pour finalement ne pas obtenir le Brevet. Pensez un peu à Mémé Suzanne (aujourd’hui disparue mais toujours dans nos cœurs), qui a financé la formation, elle serait pas fière là !


Dans tous les cas, c’est certain, il vous reste encore plein de belles choses à apprendre sur l’animation, des activités, des manières de faire…
Finir ton cursus, c’est démontrer le sérieux et l’engagement, ce sont des qualités recherchées, dans le monde de l’animation et ailleurs !

TROUVER UNE FORMATION
1500 formations disponibles

Ressources docs

40 ans d’expérience, 1500 formations, 33 000 Stagiaires
L’Ufcv, 1er organisme de formation au Bafa